Le savoir-vivre à la table des japonais : coutumes et bienséance


Cuisine japonaise, Voyage au Japon / vendredi, mars 1st, 2019
5 min de lecture

La gastronomie japonaise est connue pour son raffinement et sa sobriété : les repas japonais sont accompagnés de nombreux rituels qui viennent souligner et mettre en valeur la variété de ses plats. La cuisine japonaise a l’art et la maitrise d’allier le plaisir visuel à celui des papilles, par des plats finement disposés et décorés de manière très sobres. Entre art et savoir vivre, quels sont les rituels lors des repas japonais ?

Avant de prendre place à table

Le salut japonais

Le salut est très important avant un repas, que ce soit envers vos hôtes ou les autres convives invités à partager le repas. Eviter les contacts physiques pour saluer est d’usage au Japon. Le salut se présente comme une rapide inclinaison de la tête, très simple à réaliser. Dans le cas d’une première rencontre, vous pouvez dire à votre hôte « hajimemashite » qui signifie littéralement « ravi(e) de vous rencontrer », puis « yoroshiku onegaishimasu » qui signifie « je m’en remets à vous ».

salut japonais otodoke

Les degrés d’inclinaison du salut japonais

  • L’inclinaison à 15° est une salutation informelle et simple, souvent utilisée dans des endroits étroits.
  • L’inclinaison à 30° témoigne d’une politesse et d’un respect, notamment si vous la maintenez un moment.
  • L’inclinaison à 45* est très formelle et est utilisée dans les lieux de cultes ou encore face à la famille impériale.

Vous pouvez optez pour celle à 30° dans le cadre d’une première rencontre, tout en la prolongeant quelques secondes.

N’oubliez pas un présent !

Dans la coutume japonaise, il n’est pas bien vu d’arriver les mains vides. Vous pouvez donc amener un petit quelque chose, sans le mettre trop en avant lorsque vous l’offrez. Si l’hôte ne l’ouvre pas devant vous ne vous inquiétez pas c’est tout à fait normal puisque les japonais n’ouvrent jamais les cadeaux reçus devant la personne qui leur a offert. Sauf s’il s’agit de nourriture destinée à être partagée.

La présentation des plats

Les plats japonais témoignent de la rigueur et de la sobriété pour lesquelles les japonais sont connus. En effet, les mets obéissent eux aussi à des règles bien strictes, et notamment au niveau de leur disposition :

  • La taille des assiettes ainsi que leurs formes sont adaptées aux aliments qu’elles contiennent.
  • Les plats sont disposés tous ensemble sur la table, et bien souvent sur un plateau. Ils ne doivent pas être mangés l’un après l’autre, mais de façon conjointe, pour autant sans jamais les mélanger entre eux. Il faut donc tous les manger en même temps, en alternant en quelques sortes.
  • Le petit bol de riz qui vous sera surement servi puisqu’il accompagne la majorité des plats japonais, est disposé à gauche, tandis que la soupe miso, elle, se trouve à droite.
  • Lorsque votre met comporte un poisson entier, sa tête doit se trouver vers la gauche, et le ventre du poisson « vers le haut » : c’est à dire que c’est la chair du poisson prête à être consommée qui doit être à la vue de la personne.

Les baguettes japonaises

Les baguettes japonaises sont elles aussi soumises à une très grande rigueur, la bienséance japonaise veut que :

  • Vous ne jouez pas avec vos baguettes.
  • Lorsque vous touchez un met avec vos baguettes, et spécialement dans un plat commun, vous devez le manger.
  • Vous ne devez pas planter les baguettes dans votre riz, ou dans tout autre met : cette présentation n’a sa place que lors des enterrement et signifie que c’est une offrande faite aux morts.
  • De même, vous ne pouvez pas passer de la nourriture d’une baguette à une autre, à votre voisin de table par exemple, puisque c’est là aussi une pratique réservée aux enterrements.
  • Vous ne pouvez pas faire de grands gestes lorsque vous tenez vos baguettes (à une main), tout comme vous ne pouvez pas vous en servir pour pointer un objet, ou pire encore, quelqu’un qui partage votre table.
  • Vous ne pouvez pas couper vos aliments avec vos baguettes : de toutes façons vous êtes sensé ne les tenir qu’à une main, rendant la tâche normalement impossible.

Le savoir-vivre à table

Bien que certaines coutumes peuvent nous paraitre absurdes en France, le savoir-vivre japonais à table est très important et se doit d’être respecté. Que cela soit de manière personnelle, ou envers les personnes qui partagent votre repas. Parmi ces bienséances, vous retrouverez :

  • Vous devez commencer le repas en disant « itadakimasu » qui signifie littéralement « je reçois ». Durant le repas vous pouvez faire part de votre ravissement en disant « oishiii » qui signifie que vous trouvez le repas bon et appréciable. En fin de repas, vous pouvez conclure par « gochisôsala deshita » qui signifie « merci pour le repas ». Lorsque vous trinquez vous pouvez dire « kanpai », c’est l’équivalent de notre « à ta santé ! » français. Etre silencieux à table ou ne pas exprimer son ressenti n’est pas forcément bien vu.
  • Avant d’entamer votre repas vous trouverez certainement une petite serviette enroulée : il faut s’essuyer les mains avec avant de vous servir, et la replier à l’identique (dans la mesure du possible) une fois la tâche réalisée.
  • Vos plats ne sont pas sensés être soulevés de la table : seuls le bol de riz, le bol de soupe et de nouilles peuvent être levés. Ces trois mets sont tenus par la main libre, l’autre sert à maintenir les baguettes. Les bols se portent au creux de la main, avec le pouce qui le maintient par le dessus.
  • Aspirer votre cuillère de soupe, ou vos nouilles en faisant du bruit est très souvent signe d’appréciation et est bien vu. Attention toutefois à limiter cette pratique à un cadre privé : cette coutume est mal perçue au restaurant.
  • Si vous dégustez des sushis, veillez à ne jamais tremper leur riz dans la sauce soja : c’est uniquement le poisson qui est destiné à y être. De même, vous devez manger du gingembre entre chaque sushi afin de vous rincer (voire même laver) la bouche.
  • Vous n’avez pas le droit de manger avec les doigts, sauf certains sushis mais cela reste très rare.
  • Vous devez porter l’aliment à votre bouche et ne pas faire l’inverse.

Gare à vous si vous ne finissez pas votre assiette, c’est mal vu ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *