Shiso : tout savoir


L'épicerie japonaise, Voyage au Japon / lundi, juillet 15th, 2019
3 min de lecture

Utilisées dans la cuisine traditionnelle japonaise depuis la nuit des temps, le shiso à la fois une plante aromatique, alimentaire, mais aussi médicinale et ornementale. Sa variété principale, nommée perilla frutescens fait partie de la famille des plantes Lamiacées. D’où vient cette plante et comment est-elle utilisée ? Otodoke fait le point !

L’origine du shiso

Le shiso, aussi appelé pérille, vient du terme « zisu » originaire de Chine et signifiant « (plante) violette qui fait revivre ». En effet, cette plante aux feuilles parfois vertes, parfois pourpres, est cultivée dans l’Asie et notamment au Japon depuis l’Antiquité. Elle est considérée comme étant très prestigieuse, de part la beauté de ses feuilles ainsi que sa facilité à se répandre. Elle peut en effet devenir très rapidement envahissante.

Le shiso vert

Le shiso vert était considérée comme une plante sacrée dans le sud-ouest de l’Asie car elle était supposée supprimer les effets des différents poisons alimentaires. Pour autant, c’est pour son aspect ornemental qu’elle a été découverte et appréciée, puis introduite dans le monde.

Le shiso pourpre

Le shiso pourpre représente la forme « pure » du shiso. Elle était utilisée à l’époque comme colorant, très appréciée pour sa couleur rougeâtre tirant sur le violet.

Le shiso dans la cuisine

En Asie, le shiso est utilisé comme un basilic le serait en France. Pour autant, il est possible de le retrouver comme la base principale d’une salade, mais aussi en tant que condiment et aromate. A la fois herbacé et acidulé, son goût particulier est très fortement apprécié des palais les plus fins. Les feuilles sont en général cueillies et nettoyées, et sont utilisés dans leur forme entière et brute. Vous pouvez parfois les retrouver émincées. La forme la plus utilisée en cuisine est le shiso vert, et notamment dans les sushis et sashimis, ou encore tempuras. Le shiso pourpre est utilisé comme colorant alimentaire et est fortement apprécié pour la préparation des umeboshis japonais, qui sont des prunes salées.

Si vous aussi vous souhaitez tester le shiso, vous pouvez en mettre dans n’importe quel plat comme vous le feriez avec de la menthe ou du basilic.

Cultivez votre shiso en France

Vous pouvez parfaitement utiliser le Shisho en France également, bien qu’on trouve très rarement cette variété de plante dans nos pépinières. Le mieux est d’acheter sur internet des graines de shisho et de les faire pousser chez soi. Cela est relativement simple puisque cette plante ne demande que très peu d’effort d’entretien et s’accommode parfaitement au climat français. En effet sa température nécessaire est située entre 18°c et 23°c dans une pièce recevant la lumière du jour. Elle nécessite juste un arrosage très régulier.

Les vertus du shisho

En plus d’être un délicieux condiment et base de plat, le shiso est une plante qui a également de nombreuses vertus médicinales. Parmi elles, vous retrouverez :

  • Antiallergique : le shiso est utilisé en Asie comme un antiallergique et notamment lors de la consommation de coquillages ou de crustacés. Des études ont prouvé que le shiso diminue la production d’histamine et d’immunoglobine E.
  • Efficace contre les problèmes liés au foie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *