Régime sans gluten : retour sur ce phénomène


Mes découvertes / dimanche, août 5th, 2018

Apparu il y a de ça quelques années et ayant connu son apogée il y a deux/trois ans, le régime sans gluten est un phénomène qui a largement envahi notre société de consommation. Qu’il soit inspiré des pratiques parfois fantaisistes des stars ou comme cure à de réels problèmes de santé, le régime sans gluten est à l’origine un traitement contre la maladie coeliaque.

Qu’est ce que la maladie coeliaque ?

La maladie coeliaque, c’est une maladie qui se développe chez certaines personnes suite à une consommation parfois excessive de gluten. Elle créé chez ces personnes intolérantes au gluten une inflammation de la paroi de l’intestin grêle lors de l’ingestion de gluten, se manifestant par des crampes au ventre, ballonnements et parfois mêmes épisodes diarrhéiques.Cette maladie endommage petit à petit l’intestin grêle. C’est pourquoi un régime sans gluten est nécessairement mis en place. Attention cependant, il ne faut pas confondre maladie coeliaque et intolérance au gluten puisque la maladie coeliaque est une maladie auto-immune, c’est à dire qu’elle se retourne contre notre organisme en « attaquant » nos intestins : une réaction immunitaire est en cause. De plus, elle est dans la plupart des cas héréditaires, c’est à dire que vous pouvez la développer s’il y a déjà eu des cas dans votre famille.

Qu’est ce que le gluten ?

Si l’on en croit le dictionnaire français Larousse, le gluten est « la partie protéique de la farine des céréales, substance visqueuse jouant un rôle important dans le gonflement de la pâte lors de la fabrication du pain ». En d’autres mots, le gluten est un terme générique qui a pour rôle de désigner les protéines que l’on retrouve dans certaines céréales telles que :

  • la seigle
  • l’avoine
  • le blé
  • l’orge
  • le kamut
  • l’épeautre

La maladie coeliaque est provoquée par les gliadines contenues dans le blé ainsi que dans l’épeautre, qui est une céréale très proche du blé, les sécalines de la seigle, ainsi que les hordéines de l’épeautre. Le gluten lui se forme au cours de la panification qui correspond au pétrissage de la pâte. Sa principale propriété est de donner du volume et de l’élasticité aux produits de boulangerie, dont ils tirent leur moelleux. Cependant, lorsque les produits de boulangerie tels que les pains au chocolat ou croissants, sont réalisés sans gluten, on s’aperçoit que leur goût est légèrement différent, se rapprochant de celui de la frangipane, beaucoup plus neutre. L’absence de gluten a donc également une incidence indirecte sur la saveur de vos viennoiseries.

Comment est apparu le régime sans gluten ?

Le régime sans gluten est apparu il y a bien longtemps lors de la naissance de la maladie coeliaque, cependant il a pris de l’ampleur il y a quelques années. A la fois phénomène de mode ou problème de santé publique, il s’est vite popularisé. De nombreuses stars ont largement participé à ce phénomène, accroissant davantage encore sa popularité. Des établissements se prônant 100% gluten ont commencé à faire leur apparition dans les grandes villes de France, puis se sont démocratisé petit à petit. Certains produits portant fièrement leur étiquette mentionnant « sans gluten » se sont démultipliés dans les rayons de votre supermarché préféré. Aussi appelé « no glu », comme en témoigne le hashtag populaire d’instagram, ce régime a été adopté par de nombreuses stars influentes tels que Oprah Winfrey, Lady Gaga ou encore des politiques tels que Manuel Valls. Exit le gluten de leur assiette et les céréales telles que le blé, la seigle et l’orge sont désormais persona non grata.

Quels sont les bienfaits d’un régime sans gluten ?

Bien que certaines personnes ont des symptômes très largement similaires à ceux souffrant de la maladie coeliaque (diarrhées, crampes abdominales, douleurs spasmodiques…), leurs tests aux anticorps antitransglutaminase demeurent négatifs. Cependant elles se portent beaucoup mieux en éliminant le gluten de leur alimentation et voient leur digestion nettement améliorée. Les bienfaits d’un régime sans gluten les plus souvent évoqués sont :

  • Une digestion facilitée donc un ventre moins gonflé par les ballonnements et en conséquence plus plat.
  • Une réduction importante des troubles de digestions tels que les flatulences, ballonnements, maux de ventre voire même parfois des diarrhées.
  • Une amélioration du grain de peau avec un teint parfois plus éclatant et lumineux.
  • Une réduction des « états dépressifs » et une régularisation des humeurs : regain d’énergie et de vitalité au rendez-vous !
  • Un renforcement du système immunitaire, désormais plus combatifs contre les inflammations en tout genre, même au niveau des articulations.
  • Une amélioration côté rétention d’eau.

A noter que parfois ces bienfaits sont accompagnés d’une perte de poids. Attention tout de même à ne pas confondre régime sans gluten et régime dédié à la perte de poids tels que le régime Dukan.

Le régime sans gluten, effet de mode ou effet réel ?

Les opinions sur ce sujet tendent à diverger. Certaines personnes prônent ce régime tandis que d’autres sont plus alarmistes sur le côté effet de mode et populaire qu’elle a engrangé. Le professeur Guillaume Cadiot, hépato-gastroentérologue au CHU de Reims, nous en parle :

« L’hypersensibilité au gluten existe. Elle a été démontrée par une étude en double aveugle dans laquelle les patients mangeaient sans gluten, avec un groupe qui prenait des gélules de gluten et l’autre, de placebo. Mais la population réellement hypersensible au gluten ne concernait qu’un tout petit pourcentage de la population, qui n’a rien à voir avec le nombre de personnes qui disent s’en plaindre. Nous sommes plus sûrement face à des personnes qui souffrent de colopathie fonctionnelle et qui sont sensibles aux Fodmaps [nldr : ce terme anglais désigne les glucides fermentescibles que l’on retrouve principalement dans les aliments d’origine végétale tels que les céréales, et à chaine courte]. »

Le professeur Lecerf lui, tient à nous alarmer sur le côté fantaisiste de cette mode :

«Il faut également compter avec l’effet nocebo [ndlr : l’inverse du placebo] qui est toujours important en nutrition.»

Sans oublier que l’intolérance au gluten est parfois le déguisement d’une simple intolérance au blé, qui est un phénomène fréquent.

On s’y met, ou pas ?

Chez Otodoke, on a plus tendance à vous répondre que non. Les régimes sans gluten créent des carences et notamment chez des personnes qui n’en ont pas forcément besoin : n’oublions pas que la gluten a un effet très rassasiant qu’on ne retrouve pas dans les produits sans gluten, qui sont parfois eux-même très riches en matière grasses.
De plus, les personnes qui suppriment le gluten alors qu’il ne présente aucun danger pour notre santé connaissent des variations de poids importantes, et pas forcément pour la bonne cause ! Notre corps a tendance à stocker ce dont on le prive.

En conclusion : si vous ne souffrez pas maladie coeliaque avant de tester un régime sans gluten, n’hésitez pas à opter pour un régime avec aliments qui facilitent la digestion et le transit. Et si vous voulez perdre du poids, optez plutôt pour une paire de baskets 😉

Régime sans gluten : retour sur ce phénomène
5 (100%) 4 votes

2 réponses à « Régime sans gluten : retour sur ce phénomène »

  1. En lisant ton blog, c’est fou de savoir que la nourriture peut autant jouer sur notre mental.
    Autant sur la santé c’est plutôt prévisible, mais se dire qu’enlever un truc de notre assiette limite les états dépressifs… c’est assez dingue!

    1. A vrai dire plus j’écris d’articles et plus je découvre l’impact des aliments dans notre vie, c’est assez incroyable ! Je ne pensais pas que l’alimentation jouait autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *