Le café est il un véritable allié ?


Mes découvertes / jeudi, août 30th, 2018

Le café est l’une des boissons la plus consommée au monde. Long ou serré, que ce soit pour son goût si particulier ou sa vertu de nous tenir éveillé, le café fait de nombreux adeptes et continue d’en faire. Cultivé dans plus de 70 pays, le café détient ses principaux producteurs autour de l’équateur dû aux affections du caféier. Les deux principaux producteurs mondiaux sont le Brésil et la Colombie. Chez Otodoke, étant des fervents consommateurs de cet élixir de vie, on a décidé de se pencher sur ses origines et ses bienfaits !

Qu’est ce que le café ?

Les graines de café sont issues d’un petit arbre qui s’appelle le caféier, et plus spécifiquement de ses baies. Ce petit arbuste originaire de la forêt vierge affectionne un climat particulier avec une température entre 20° et 25° ainsi qu’un ensoleillement discret.
Le café que nous connaissons est issu de la torréfaction (action de griller) des grains de café. Cela libère tous les arômes du café tout en tempérant plus ou moins (selon le degré de torréfaction) son arôme naturel. Ainsi, plus la torréfaction sera courte et moins le goût du café sera prononcé et amer; et vice-versa.

Il y a plus de 70 variétés différentes de café mais seules deux sont comestibles et sont en conséquence les plus connues :

  • L’arabica : l’arabica est un petit arbre qui a tendance à pousser à l’ombres des arbres aux grandes feuilles (comme le bananier par exemple). Cette variété de café se dénote des autres par sa qualité gustative et sa « supériorité » par rapport au robusta. Ses arômes sont les plus complexes.
  • Le robusta : le robusta est la variété du café qui est le plus riche en caféine. Il offre pourtant moins de goût que l’arabica. Pour autant, sa production est supérieure car il est commercialisé notamment en grandes surfaces, n’offrant pas la possibilité d’être sujet à des variétés dites prestiges. Son principal intérêt réside dans le fait qu’il est riche en huile de café et offre une mousse incomparable lorsqu’il est servi en expresso.

Où consomme-t-on du café ?

Bien qu’il soit apprécié dans le monde entier et demeure la deuxième boisson la plus bue, juste après l’eau, le café détient des records de consommation dans certains pays (par habitant et par an), si l’on en croit le classement du site Konbini :

  1. La Finlande : 12kg
  2. La Norvège : 9.9kg
  3. L’Islande : 9kg
  4. Le Danemark : 8.7kg
  5. Les Pays-Bas : 8.4kg
  6. La Suède : 8.2kg
  7. La Suisse : 7.9kg
  8. La Belgique : 6.8kg
  9. Le Canada : 6.5kg
  10. L’Allemagne : 6.4kg

La France, elle se classe en 19ème position avec un total de 5.4kg de café par habitant et par an.

Quels sont les bienfaits du café ?

Comme la plupart des boissons, le café doit être consommé avec modération afin d’en conserver les bienfaits, qui sont nombreux. La consommation de café nous aide à améliorer notre moral mais également à lutter contre les symptômes dépressifs, sans oublier qu’elle retarde l’apparition de maladie dégénérative. Faisons un point sur ses vertus !

  • Le café est riche en antioxydants : ces molécules puissantes ont pour fonction principale d’éliminer les oxydants qui sont provoqués par des radicaux libres (substances produites par notre corps qui créé de l’oxydation par processus biochimique) responsables du vieillissement prématuré de notre peau et organisme ainsi que des maladies chroniques.
  • Le café augmente l’énergie : difficile de le nier, on a souvent entendu « je vais prendre un café pour éviter de m’endormir », ce n’est pas pour rien ! La caféine qui est l’un des principaux actifs du café, a un effet stimulant sur notre cerveau l’empêchant de se fatiguer trop rapidement et améliorant en conséquence notre rendement et boostant notre concentration.
  • Le café protège le foie : selon une étude qui a été menée par l’Ecole de médecine de Singapour, le fait d’ingérer du café réduit les possibilités de souffrir du « foie gras ». De même, boire une tasse de café par jour réduirait les risques de souffrir de la cirrhose (maladie souvent causée par la surconsommation d’alcool).
  • Le café augmente la sensation de bien-être : boire du café de manière modérée permettrait de réduire de 10% le risque de dépression ou du moins de gommer les émotions négatives que l’on peut ressentir, selon l’Institut national de la santé des Etats-Unis.
  • Le café aide à maintenir la santé cérébrale : des études réalisées aux Etats-Unis ont démontré que les personnes de 65 ans qui ont les plus grandes quantités de caféine dans le sang mettent deux à quatre ans de plus à développer des maladies cérébrales telles que l’Alzheimer par exemple, contrairement à celles qui n’en buvaient pas. Attention, le café n’est pas une cure à l’Alzheimer, il agit seulement en prévention en retardant son développement.
  • Le café est un de nos meilleurs amis côté beauté : que ce soit en le consommant ou en l’appliquant sur notre peau, le café a des bienfaits intéressants côté beauté également. En effet, il permet de lutter contre la cellulite ainsi que l’accumulation de cellules mortes. Certains grands noms de l’industrie cosmétiques l’utilisent même comme base de leurs produits. De plus, appliqué sur la peau, le café permet d’améliorer la circulation sanguine et protège de l’apparition des tâches de vieillesse et des rides.
  • Le café permet une meilleure motricité : non seulement le café améliore les performances de vos spermatozoïdes, mais en plus il permet d’augmenter le volume des urines donc d’éliminer beaucoup plus de toxines.

Quels sont les méfaits du café ?

Difficile de trouver une boisson autre que l’eau, qui a des bienfaits non accompagnés des méfaits. Malgré ses grandes vertus, le café présente aussi des effets négatifs tels que :

  • Le café, consommé en très grandes quantités, pourrait être à l’origine de cancer de la vessie, de cancer du côlon ou encore du cancer du rectum.
  • Une consommation abusive du café pourrait provoquer des conjonctivites, rhinites, asthme et dermatites atopiques.
  • Le café pourrait augmenter le taux de cholestérol et favoriser l’hypertension tout en augmentant les problèmes de pression oculaire.
  • Plus rare mais toujours présente, la menace de fausse couche ou enfant mort-né pourrait elle aussi être augmentée avec une surconsommation de café.
  • Plus de 6 tasses de café par jour pourrait augmenter le risque d’hémorragie sur certaines personnes présentant des pathologies cérébrales.
  • Et ce n’est un secret pour personne, mais le café influe négativement sur la qualité du sommeil chez un grand consommateur.

En conclusion, le café a des propriétés très intéressantes côté médical mais doit être consommé avec modération, comme la plupart des autres substances. Il est idéal de limiter sa consommation à 2 ou 3 tasses par jour afin d’éviter les méfaits du café.

Le café est il un véritable allié ?
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *