Le Wagyû (bœuf japonais)

Parmi les plats traditionnels du Japon utilisant principalement de la viande de bœuf, ils existent par exemple le Shabu-shabu ou le Sukiyaki.
Le Wagyû est une viande dont l’une des caractéristiques est ce gras intramusculaire, que nous appelons le « shimo-furi » au Japon, du fait de son aspect tel du givre s’étant finement déposé.
La viande dégage un petit goût sucré, et fond en bouche, et c’est d’ailleurs pour cela que les adeptes ne cessent de croîtrent. La tendresse de cette viande est un aspect que vous retrouverez difficilement chez le bœuf français, même du plus haut label.
Au Japon, pour atteindre cette qualité de viande, les agriculteurs se sont démenés pendant plusieurs dizaines d’années, à l’aide d’une alimentation et d’une technique d’élevage spécifique. C’est ainsi qu’au sein de l’archipel, nous nous retrouvons avec une riche sélection de Wagyû, en fonction des régions, permettant une cuisine japonaise encore plus riche en saveurs.

Qu’est-ce que le Miyabigyû?

Le Miyabigyû, c’est un Wagyû cultivé par une ferme bretonne, et également le premier cas d’élevage réussi en France par un Japonais, afin de faire découvrir cette viande exquise au-delà des frontières du Japon.

http://www.miyabi-farm.com/le-boeuf-wagyu/

À la ferme Miyabi, les caractéristiques du Wagyû sont maîtrisées à la perfection, et tous les efforts sont fournis pour respecter et protéger ses saveurs. 80% de l’alimentation des bœufs est constituée de céréales cultivées au sein de la ferme, permettant ainsi la formation du « shimo-furi » si propre au Wagyû. La pomme séchée permet une viande encore plus tendre, et ajoute un délicat parfum sucré. Et la graine de lin enrichie les graisses d’oméga-3.
Le Miyabigyû combine le sol français fertile, ainsi que les connaissances, les techniques et la rigueur japonaise, et pour une qualité sans concessions, seul un nombre limité de bœufs sont livrés à l’année.
La ferme Miyabi a réussi à reproduire au sein de la France, pays gastronomique par excellence, une viande d’une tendresse que seule une culture, dont les couverts de repas sont des baguettes, était apte à donner naissance. Venez savourer le Miyabigyû.

Prix

MORCEAUX Prix TTC / 100 g
Entrecôte 21 €
Faux filet 21 €
Filet 21 €
Basse-côte 18 €
Aiguillette Baronne 11,50 €
Bavette Flanchet 8,50 €
Paleron 8,50 €
Onglet 10,50 €
Rumsteck 9 €
Bavette 9 €
Macreuse 9 €
Plat de côte sans os 4 €
Morceaux pour Bourguignon 4 €